A la découverte de : Lionel Carole, la belle surprise du FC Seville

Parti très jeune de France pour le Portugal et Benfica plus précisément, Lionel Carole a déjà connu une carrière riche en rebondissements et en expérience. Passé par le FC Nantes, Benfica, Troyes et Galatasaray, le montreuillois de naissance commence à se faire une place dans le onze du FC Seville. Zoom sur ce talent méconnu en France.

Depuis ses débuts en 2010, Lionel Carole n'a inscrit que 2 buts en plus 200 matchs officiels. AFP PHOTO / PIERRE-PHILIPPE MARCOU
Depuis ses débuts en 2010, Lionel Carole n’a inscrit que 2 buts en plus 200 matchs officiels. AFP PHOTO / PIERRE-PHILIPPE MARCOU

Nantes, le tremplin

Formé à Sedan, Lionel Carole arrive au FC Nantes un an après la descente des canaris en Ligue 2. Lancé par Baptiste Gentili lors d’un match de Coupe de la Ligue perdu contre Boulogne sur Mer aux tirs au but, le latéral va exploser quelques semaines plus tard. Si l’équipe recense quelques bons joueurs comme Vainqueur, Djordjevic ou encore Djilobodji , l’alchimie ne prend pas dans le collectif nantais. Placé à la 6ème place à la trève, le FCNA recçoit plusieurs propositions pour Carole. Dont une complétement inattendue. Celle du Benfica Lisbonne !

Benfica, adaptation difficile

S’il connait sa première titularisation avec le club lisboète un mois après sa signature, Lionel Carole va participer à plusieurs rencontres de Liga Nos. Certes, les matchs d’Europa League et les chocs face au FC Porto et le Sporting Lisbonne, il les verra depuis les tribunes, mais la confiance témoignée par le coach Jorge Jesus lui permet d’envisager sereinement la saison suivante. Problème, le club voit d’un très bon œil un prêt en France pour gagner en temps de jeu et de valeur. Envoyé à Sedan pour la saison 2011-2012. Si la dynamique du club ardennais est excellente (4ème place finale), le natif de Montreuil ne va pas effectuer une saison pleine. Pire, en fin de saison, il sera écarté et ne participera pas au sprint final des Sangliers ardennais pour la Ligue 1.

Équipe B et retour en Ligue 2

Malgré un prêt non concluant à Sedan, Lionel Carole revient à Benfica en fin de saison. Toujours pas considéré par le club de Lisbonne, le Français va se retrouver envoyé en équipe B. Aux cotés de Lindelof ou encore de l’éphémère monégasque Ivan Cavaleiro, le latéral gauche va retrouver un temps de jeu conséquent mais le niveau de compétition n’est pas franchement adapté pour progresser lorsqu’on a déjà 22 ans. Conscient que sa progression doit passer par du temps de jeu régulier dans une équipe compétitive, Carole accepte de relever le défi troyen. Sous les ordres de Jean-Marc Furlan, il va signer sa plus belle saison statistique avec 38 matchs de Ligue 2 et une magnifique demi-finale de Coupe de la Ligue perdue face à Lyon.

La montée avec Troyes et Galatasaray

Conservé par le club de l’Aube, Carole va trouver la continuité qu’il cherchait depuis ses débuts en 2010. Titulaire indiscutable avec Furlan, le gaucher va permettre aux troyens de remonter en Ligue 1. Élu meilleur latéral gauche de Ligue 2, l’international U21 va de nouveau connaitre un transfert vers un grand club étranger : Galatasaray. Plus mur que lors de son départ pour Benfica, Carole va débuter tous les matchs y compris ceux de Champions League jusqu’à la fin novembre. Un claquage à la cuisse face à Fenerbahçe l’empêchera de terminer l’année 2015. Néanmoins, cette année restera la meilleure de la carrière de Lionel Carole.

La Coupe de Turquie puis Séville

Si le club turc se fait sortir prématurément de la Champions League et réalise une saison poussive en championnat (6ème au final), les stambouliotes remportent la coupe nationale face au rival de toujours Fenerbahçe 1-0. Souhaitant s’appuyer sur sa qualité de centres et son abatage sur le flanc gauche, Galatasaray continue de miser sur le Français lors de la saison 2016-2017. Toutefois, le collectif n’est pas huilé et la fin de cycle règne. Éliminé en Europa League lors des barrages, le seul club turc vainqueur d’une Coupe d’Europe termine la saison à la 4ème place au pied du podium. Après deux saisons pleines et une cote remontée en flèche, Sébastien Carole va relever un nouveau défi avec le FC Seville et découvrir un 4ème championnat dans sa carrière.

Arrivé sur la pointe des pieds dans le club sévillan, Carole s’est déjà fait remarquer même s’il n’est pas qualifié pour disputer la Champions League. Titulaire à Bernabeu ou face à Villarreal, il commence désormais à postuler pour une place de titulaire dans le onze du FC Seville. Pour enfin s’imposer et trouver la stabilité nécessaire pour intéresser Didier Deschamps ? Rien n’est moins sûr…

Jajaye Panizzoli
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut