A la découverte de : Clément Lenglet, la valeur montante de Séville

Arrivé il a presque un an au FC Seville, le défenseur central français Clement Lenglet s’est déjà fait une place de choix en LIga. Considéré comme l’une des valeurs montantes à ce poste, son profil intéresse de plus en plus de top clubs. Déclaré intransférable par les sévillans, Lenglet continue son apprentissage du très haut niveau. En attendant le tremplin ?

En moins d'une saison avec Seville, Clement Lenglet a inscrit plus de but qu'en 4 saisons avec Nancy. Credit Photo : AFP PHOTO / CRISTINA QUICLER
En moins d’une saison avec Seville, Clement Lenglet a inscrit plus de but qu’en 4 saisons avec Nancy. Credit Photo : AFP PHOTO / CRISTINA QUICLER

Nancy, début de l’histoire

Né à Beauvais en 1995, Clement Langlet va vite intégrer le centre de formation de l’AS Nancy Lorraine. A 13 ans, il fait déjà partie du club. Rapidement, le gamin va impressionner par son tempérament et son attitude. En moins de cinq ans, Lenglet va intégrer l’équipe 1 du club nancéien. Lancé dans le grand bain à tout juste 18 ans lors d’un match face à Arles-Avignon, le jeune défenseur central va en profiter pour emmagasiner un maximum d’expérience. Toutefois, les deux titulaires de l’époque Diagne et Sami sont indéboulonnables en défense centrale. Prenant son mal en patience, Lenglet va définitivement faire son apparition dans le onze type pour la 20e journée et la réception d’Orleans. Pour ne plus jamais en ressortir…

Une saison 2015-2016 exceptionnelle

Chouchou du coach en place Pablo Correa, le beauvaisien de naissance est titulaire indiscutable. Joel Sami parti, Lenglet devient le stoppeur de référence de l’ASNL aux cotés de Diagne ou de l’ancien Mickael Chretien. Propre dans sa relance et très mur en dépit de ses 20 ans, il récupère même le brassard en cours de saison face à Bourg-Peronnas en octobre 2015. Sa saison pleine permettra à Nancy de remonter en Ligue 1et de remporter le titre de champion de Ligue 2. Si certains clubs comme Seville (tiens,tiens…) tapent à la porte en fin de saison pour enrôler le défenseur, le président Rousselot met son véto. Déclaré intransférable par son club de formation, il va pouvoir découvrir l’élite sereinement…

Des débuts en Ligue 1 de haut vol

Pour son baptême en Ligue 1, Lenglet va connaître un calvaire. Opposés à l’OL, les nancéiens coulent 0-3 à domicile grâce à un triplé de Lacazette inscrit en moins d’une heure. Si Lenglet n’est pas seul responsable de la déroute de son équipe, cette entrée en matière va remettre les pieds sur terre du capitaine de l’ASNL. Au sein d’une équipe trop jeune et sans grand talent, Lenglet va tout de même tirer son épingle du jeu. Malgré trois défaites en trois matchs, Nancy va relever la tête en septembre en encaissant 3 buts en 5 rencontres. Plus à l’aise, il livre plusieurs matchs de patron comme lors du nul à Bordeaux (1-1) et dans le derby face à Metz (4-0). A la trêve, l’équipe entraînée par Pablo Correa pointe le nez à la 13ème place et Lenglet n’est pas étranger à cette performance…

La révélation Seville

Toujours séduit par le profil de Lenglet, le FC Seville revient à la charge début 2017. Alignant un chèque de 2,5 millions d’euros, l’ASNL ne peut plus retenir son poulain. Pas satisfait du rendement du duo Pareja-Rami, le coach Sampaoli souhaite recruter un défenseur. Si l’ex nancéien fait banquette pour ses deux premiers matchs face au Real Madrid et Osasuna, le Français va rentrer lors de la défaite à l’Espanyol (1-3). Et comme à Nancy, il ne va plus ressortir de l’équipe. Aligné le plus souvent avec Rami dans un défense classique à 4, il va également jouer dans une défense à trois sur le coté gauche. Bilan de sa première demi-saison. 17 matchs, seulement trois cartons jaunes et une cote grandissante du coté de la Liga.

2017-2018 la confirmation

Parti sur les mêmes bases que ses dernières saisons, Lenglet est de nouveau titulaire avec le nouveau coach Eduardo Berizzo. Qualifiés en Champions League cette année, le FC Seville souhaite passer la phase de poules. Si Rami est parti, le nouveau partenaire de Langlet offre un profil similaire au néo marseillais. En effet, Kjaer est un défenseur rugueux, bon de la tete et peu rapide. Complément idéal du Français, ils forment à eux deux une charnière cohérente et performante puisqu”à l’heure d’écrire ces lignes, les sévillans sont toujours en course pour les 8èmes de finale de la Champions League et ils sont actuellement 5èmes de Liga. Outre les performances collectives du duo, Lenglet semble de plus en plus sur de son jeu et de sa force comme en témoigne son but en Champions League face au Spartak Moscou.

Élégant balle au pied, doté d’un excellent jeu de tête et d’un bon pied gauche, Clément Lenglet commence à affoler les top clubs. Le Barça aurait un œil dessus pour suppléer Mascherano la saison prochaine. Trop juste pour se faire une place pour le Mondial, Langlet représente à coup sur le futur de la défense de l’Equipe de France. Une belle progression pour un joueur qui évoluait encore contre Orléans ou Créteil il y a tout juste 2 ans…

Jajaye Panizzoli

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut