A la découverte : André Silva, la nouvelle pointe rossoneri

C’était un bruit de couloir depuis plusieurs semaines, c’est désormais officiel. André Silva quitte le FC Porto pour rejoindre l’AC Milan contre un chèque de 38 millions d’euros plus deux en bonus. A seulement 21 ans, l’attaquant portugais impressionne les observateurs et apparaît comme le digne successeur de Pedro Miguel Pauleta à la pointe de la sélection. Focus sur un jeune talent capable de faire les beaux jours du Milan et du Portugal.

André Silva a inscrit 4 buts et délivré 2 passes décisives en Ligue des Champions. / AFP PHOTO / FRANCISCO LEONG
André Silva a inscrit 4 buts et délivré 2 passes décisives en Ligue des Champions. / AFP PHOTO / FRANCISCO LEONG

Le nouvel aigle des Açores ? André Silva n’est peut-être pas le nom le plus ronflant du moment mais une chose est sûre, ce garçon a du talent. Pur produit de la formation portugaise, André Silva vient de disputer sa première saison complète au plus haut niveau.  Apparu à seulement 11 reprises lors de l’exercice 2015-2016 avec l’équipe première, le nouvel attaquant milanais a eu sa chance et ne l’a pas laissée passer. Il vient tout simplement de réaliser la saison la plus aboutie de sa carrière. 52 matchs disputés, dont 8 avec la sélection portugaise, 28 buts et 11 passes décisives. De quoi attiser les convoitises des plus grandes écuries européennes.

Un choix judicieux

Après plusieurs semaines de négociations, c’est finalement le Milan AC et ses nouveaux investisseurs chinois qui ont eu gain de cause.  Après les arrivées de Ricardo Rodriguez, Mateo Musacchio et Franck Kessié, les dirigeants milanais ont décidé de casser leur tirelire pour s’offrir les services du nouveau prodige portugais. Une décision judicieuse pour les deux parties. En effet, l’ancien numéro 10 de Porto arrive dans un Milan en pleine reconstruction, sans trop de pression médiatique et avec un temps de jeu assuré, tandis que le sixième du dernier championnat offre la possibilité à l’une des plus belles promesses du football portugais d’exprimer son talent. Un transfert gagnant-gagnant ? Seules les performances sur le terrain pourront le confirmer.

Porto's forward Andre Silva smiles during a press conference at the Dragao stadium in Porto on February 21, 2017, on the eve of the UEFA Champions League football match FC Porto vs Juventus FC. / AFP PHOTO / FRANCISCO LEONG
André Silva va découvrir le deuxième championnat de sa carrière. / AFP PHOTO / FRANCISCO LEONG

Concernant le rectangle vert, cet amateur de MMA d’1m85 est un véritable renard des surfaces. Redoutable dans les 16 mètres 50 adversaire, il utilise avec intelligence son corps pour déstabiliser les défenses adverses. Efficace dos au but, il sait également se mettre au service du collectif comme le prouve ses 11 passes décisives toutes compétitions confondues cette saison. Provocateur, ce droitier de naissance apprécie également porter le ballon vers l’avant et étaler sa technique. L’ancien joueur des Dragöes semble toutefois encore un peu juste dans certaines prises de décision mais rien de bien alarmant pour un joueur de son âge. D’autant plus que cette jeune pousse parvient à se faire peu à peu une place au sein de la sélection championne d’Europe. Avec 7 buts et 3 passes décisives en 8 rencontres, André Silva s’est déjà mis le public dans la poche et a obtenu les faveurs de Cristiano Ronaldo. Rien que ça.

Après une première année réussie, le prochain numéro 9 milanais va devoir maintenant confirmer. Siva pourra compter sur le soutien du public de San Siro pour s’épanouir dans l’un des monuments du football mondial et faire renaître de ses cendres l’un des plus beaux clubs d’Europe.

Thomas Pain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut